Sélectionner une page

Space Harrier

par | 6 Oct 2018

Vers le premier Space Harrier

Né dans les salles d’arcade en 1985 et développé par le célèbre studio AM2, Space Harrier fait partie des premiers jeux vidéo du légendaire Yū Suzuki et il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il a largement contribué à écrire la légende. À une époque où les shooting games étaient horizontaux ou verticaux, Space Harrier a dégagé une nouvelle voie avec son point de vue placé dans le dos du personnage principal et une sensation de 3D époustouflante.

Le plus connu des épisodes de Space Harrier est bien évidemment le premier opus, qui a été un véritable succès en arcade mais également sur les machines domestiques de l’époque. Depuis sa sortie, il a été porté sur une vingtaine d’ordinateurs et de consoles dont les plus anciens n’étaient pas capables de retranscrire les sensations du jeu original. Depuis, plusieurs portages arcade perfect ont vu le jour, notamment l’excellente version 3DS sortie en 2013. Malgré son âge, Space Harrier est toujours très populaire puisqu’il fait partie de l’ADN « arcade » de Sega, aux côtés d’OutRun, After Burner, Hang-On et… La liste est longue ! En plus d’être un grand classique, son plaisir de jeu est immédiat, ce qui l’aide à traverser les âges avec la plus grande sérénité.

Space Harrier est ce que l’on appelle un rail shooter : le joueur contrôle un avatar qui court sans s’arrêter et qui doit tout simplement tirer sur tous les ennemis qui apparaissent à l’écran, en évitant le feu adverse ainsi que les obstacles qui sèment les décors. Impossible de freiner ou d’accélérer la course du Harrier qui est automatique, d’où l’impression d’être sur un rail.

Il s’agit d’un jeu dont le concept est relativement simpliste mais, comme beaucoup de jeux d’arcade de Sega de la grande époque, il faut le considérer comme une attraction : un crédit donne le droit à une expérience de courte durée, certes, mais décoiffante et absolument intense. Surtout que l’une des bornes d’arcade de Space Harrier secouait le joueur dans tous les sens.

Ce que l’on oublie parfois est que Space Harrier possède trois suites. Les deux premières, Space Harrier 3-D et Space Harrier II, sont respectivement sorties sur Master System et Mega Drive et n’ont jamais connu de versions arcade.

En 2000, Amusement Vision a développé une suite aussi confidentielle qu’inattendue : Planet Harriers. Il s’agit toujours d’un rail shooter mais il était difficile d’imaginer une suite aussi différente de Space Harrier que ce Planet Harriers ! Le rythme est beaucoup plus posé et le joueur a davantage de contrôle sur la visée de son avatar, notamment grâce à la présence d’un réticule. Planet Harriers n’a malheureusement jamais connu de portage : ni sur Dreamcast, ni sur aucune console depuis, ce qui en fait presque un « égaré » du jeu vidéo.

Space Harrier est toujours une série populaire auprès des fans de Sega, surtout le premier épisode, mais il semblerait que la licence ne soit plus assez juteuse pour connaître de nouveaux opus. Aux côtés d’OutRun, Panzer Dragoon, NiGHTS et tant d’autres, Space Harrier semble désormais reposer au cimetière des éléphants, d’où les plus grands noms de Sega sont parfois exhumés pour un tour d’honneur.

Vers le premier Space Harrier